Un long weekend de quatre jours s'offrait à moi. Du jardinage et la confection d'un gâteau étaient mes envies du jour. Malheureusement, Ubert n'étant pas en forme, je décidais de l'emmener chez le vétérinaire après avoir déposé Simon à l'école. Une piqure de cortisone et on pouvait rentrer à la maison. Je pouvais souffler, ce n'était pas aujourd'hui son dernier jour. Ma journée pouvait alors vraiment commencer mais l'envie s'était évanouie. La fatigue l'avait remplacé. Après avoir grignoté un peu de reste de la tarte thon tomates de la veille, j'ai senti le besoin de m'allonger, mon chat endormi sur mon ventre. Il devait être sûrement fatigué lui aussi vu la nuit qu'il m'avait fait passer. De toute façon, je ne pouvais pas jardiner, les nuages gris et la pluie fine étaient omniprésents. Je me suis réveillée trente minutes avant la sortie d'école, juste le temps de refaire surface doucement et de me préparer. Dehors, le ciel s'éclaircissait, il faisait doux. Simon et moi ne voulions pas aller nous enfermer et je décidais de m'occuper de la taille de ma glycine. Simon acceptait de m'aider, Pataud participait à sa façon... Je ne pensais pas finir aujourd'hui et finalement, le temps est vite passé et les branchages coupés s'accumulaient dans l'herbe. Nous les rangerons demain si le temps nous le permet. Là, il était temps d'aller prendre un bonne douche.

DSC01835

DSC01844

DSC01852

Nous ne pouvions pas manger de viande en ce vendredi saint. Une soirée fromage nous tentait bien. Un minimum de préparation, c'était ce qu'il nous fallait après ces laborieux travaux!

DSC01869

DSC01877

La journée avait mal débuté mais un peu de repos, des bonnes nouvelles, de l'occupation et un bon repas me suffisaient à retrouver le sourire.

DSC01859